CCAlumni

Le réseau Alumni du Master CCA Clermont-Ferrand

Le globe trottineur par François SALLA

11667451_860233784032169_6044168781979952487_n

Etudiant à l’Université d’Auvergne en Master 2 CCA cette année, Basque d’origine, une passion pour les voyages, un parcours universitaire bien rempli et une nouvelle aventure au bout du monde dans le cadre d’un semestre d’étude en Chine à l’Université de Wuhan…
Après avoir passé une année d’étude en Irlande en 2012-2013 dans le cadre du programme ERASMUS, une année d’étude en Espagne en 2013-2014 et un stage de 3 mois au Portugal sur l’île de Madère durant l’été 2014, j’ai atterrit à Clermont-Ferrand en Master CCA, pour apprendre que je pouvais déjà repartir. C’est à l’Université de Wuhan, classée 3ème université d’excellence en Chine, que ma nouvelle mobilité s’est déroulée entre Février et Août 2015.
Le défi n’est pas à prendre à la légère car avant de partir, bon nombre de documents administratifs sont à se procurer et à remplir, un visa est de rigueur et un billet d’avion facilite grandement les choses !!! Enfin, une après-midi de mise au point avec Fabien Roux, fervent promoteur des mobilités d’études et de stage à l’étranger ainsi que responsable de formation du Master CCA de l’Université d’Auvergne et le tour est joué !
« Un comptable à l’étranger ?!! » dirait Mr Jourdain, ancien directeur de l’Agence départementale de développement touristique du Puy-de Dôme et professeur ô combien apprécié de contrôle de gestion en Master CCA. La majeure partie des filières universitaires permettent effectivement d’observer une mobilité à l’étranger dans le cadre des études ou d’un stage et même les « comptables » peuvent en observer. Par ailleurs, la formation débouche sur d’autres corps de métiers pour lesquels des étudiants au profil international sont de plus en plus recherchés.
« Mais c’est comme l’auberge espagnole » ? Assurément ! La vie de campus en tant qu’étudiant à l’étranger permet d’y rencontrer énormément d’étudiants venant des quatre coins du monde. La maitrise de l’anglais est un atout, où que nous soyons dans le monde, mais se lancer est le plus difficile. Cette expérience provoque également un changement en nous-mêmes qui modifie et élargit la vision que l’on peut avoir du monde.
« Et la chine alors, c’est pollué ? C’est un vrai casse-tête chinois que d’y vivre? » Selon ma propre expérience, la pollution est plus que supportable et la période de l’année détermine grandement le niveau de pollution, la ville dans laquelle on se trouve également. Le nouvel an chinois en Février occasionne des pics de pollution assez importants mais le reste de l’année on s’y habitue facilement et la pollution est parfois plus importante à Paris que dans les grandes villes chinoises. Par ailleurs, la gentillesse de la population, la gastronomie et les paysages en pleine nature sont tout simplement époustouflants. Ce pays et cette expérience m’a offert bien plus que ce que j’imaginais : Beaucoup plus de confiance en moi. En effet, au moment où j’ai atterri en Chine, je suis devenu analphabète et muet car je n’avais jamais étudié ni la langue ni les caractères. Autant dire que l’aventure fut complète et cela n’était pas plus mal au final car les découvertes ont été magnifiques et surprenantes.

 

Prise avec Lumia Selfie

 

Entre mégalopoles et campagnes désertes le contraste a été saisissant. J’ai pu prendre au total cinquante jours de vacances sur 6 voyages en dehors de Wuhan (ville dans laquelle était mon Université). Je me suis baladé sur les pavés de Beijing et les grands boulevards de Shanghai. J’ai fait du vélo à Guillin, été transporté par la beauté des paysages de la province du Sichuan, j’ai visité l’ancienne capitale politique qu’est Xi’an pour me retrouver par la suite et plusieurs fois au sommet de 3 des neufs mont sacrés bouddhiste et taoïste de la Chine. J’ai bifurqué à Zhangjiajie qui est reconnu en Chine pour avoir inspiré les paysages du film AVATAR. Bref, je ne suis pas revenu pareil, je ne sais pas ce qui a changé en moi mais je sais une chose: je repartirai!

 

WP_20150623_07_53_12_Pro

 

 

Un seul conseil aux étudiants et même aux anciens : Lancez-vous car jamais vous ne le regretterez !

Je partage !Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on LinkedIn

Laisser un commentaire